fbpx
Bien gérer son budget pour la bonne réussite de son business en tant que freelancer

Comment établir un budget en tant que freelancer

Bien son budget en tant que blogueuse de voyages est très important. Donc si vous venez de commencer votre parcours en tant que freelancer, félicitations !

Travailler à son compte est incroyablement gratifiant, mais cela peut aussi être décourageant, du moins, au début.

Ou peut-être que vous travaillez en free-lance depuis un certain temps et que vous commencez tout juste à réaliser à quel point il est difficile de suivre vos entrées et vos sorties d’argent.

Ce n’est pas grave, savoir comment établir un budget en tant que freelancer est un exercice difficile et la bonne nouvelle est que cela s’apprend !

Peu importe ce qui vous a amené ici, je suis impatiente de partager avec vous tout ce que j’ai appris. Si je peux aider une seule personne à démystifier les complexités de la budgétisation en tant que freelancer, cet article en vaudra la peine.

Et si vous êtes nouveau ici, bienvenue ! Je m’appelle Mahdia et j’écris des blogs sur mes propres voyages depuis 2014 (comme le temps passe vite !) Au fil des ans, j’ai beaucoup appris sur le métier de freelancer, sur la budgétisation et, surtout, sur moi-même.

Mes conseils vous aideront à lancer votre carrière de freelancer et à tirer le meilleur parti de votre liberté retrouvée, un véritable luxe !

1. SÉPAREZ LES DÉPENSES PERSONNELLES DES DÉPENSES PROFESSIONNELLES DE VOS 2 BUDGETS

Séparer vos finances est aussi simple que d’aller à la banque et d’ouvrir un nouveau compte professionnel. D’ailleurs, si comme moi, vous voyagez beaucoup à l’étranger, je vous conseille vivement d’ouvrir un compte bancaire chez N26. Avec la carte N26, tous vos retraits seront sans frais en devise étrangères.

En effet, en dehors de la zone euro, tous vos retraits en DAB seront sans frais, quelle que soit la devise. Et ce n’est pas tout, tous vos paiements en devises étrangères seront également sans frais.

Vous bénéficierez du taux de change réel sans majoration. Alors, cessez de payer inutilement des frais et faites-vous plaisir tout en faisant de belles économies. 

À l’ère numérique dans laquelle nous vivons, vous pouvez probablement même le faire en ligne (d’ailleurs, N26 est la banque en ligne préférée des globe-trotters).

Une fois que vous avez ouvert un compte, veillez à demander une carte séparée. Là aussi, ça tombe bien, car avec la banque N26 vous pouvez avoir 2 cartes bancaires pour un même compte, une personnelle et l’autre professionnelle. C’est exactement ce que j’ai.

Étiquetez l’une d’elle immédiatement (j’ai utilisé un marqueur permanent sur l’une d’elle qui indique « business »).

Utilisez cette carte pour tout ce qui concerne votre entreprise.

Si vous êtes un blogueur ou une blogueuse, vos achats peuvent cela aller de votre nouvel ordinateur Macbook à vos stylos et votre calculatrice, à votre appareil photos, vos cartes mémoires… Et bien plus….

Et si vous êtes un blogueur voyageur ou une blogueuse voyageuse comme moi, assurez-vous de garder trace de toutes les dépenses effectuées sur la route, comme les hôtels, l’essence, les assurances et les activités.

En utilisant votre carte professionnelle et en effectuant vos transactions par l’intermédiaire de votre compte professionnel, il sera facile de suivre vos entrées et vos sorties, ce qui est particulièrement utile au moment des impôts.

2. CRÉEZ UN BUDGET

La création d’un budget en tant que freelancer est très différente d’un budget ordinaire pour les travailleurs salariés. Certains mois, vous pouvez gagner 10 000 euros et d’autres 2 000 euros.

Il y a aussi des périodes redoutées, appelées « périodes de sécheresse », pendant lesquelles vous pouvez passer des jours ou des semaines sans recevoir d’argent. Cela fait partie du jeu du freelancing.

La meilleure façon d’établir un budget en tant que freelancer est de toujours économiser pour les mauvais jours. Et par mauvais jours, j’entends une période de sécheresse aussi sèche que le désert d’Atacama.

Il vous faudra quelques mois pour vous faire une idée de l’argent que vous gagnerez et même alors, il fluctuera beaucoup dans les premiers jours. Mais s’il y a une chose dont je suis sûr, c’est que plus vous bloguez, plus d’opportunités se présenteront à vous.

Veillez donc à garder le contrôle de votre calendrier de contenu et à actualiser constamment votre blog.

Le montant que vous devez prévoir pour les frais de subsistance dépend vraiment de chaque personne. Mais en règle générale, j’essaie d’économiser au moins la moitié de tout ce que je gagne.

Ainsi, si une marque me paie 10 000 euros, je répartis cette somme comme suit : (c’est là un exemple)

10 000 euros de revenus :

  • 30 % vont aux impôts
  • 30 % sont placés sur un compte d’épargne
  • 40 % que je peux dépenser pour mes propres besoins.
3. SUIVEZ VOS DÉPENSES POUR BIEN GÈRER VOTRE BUDGET

Gagner de l’argent dans n’importe quel secteur est très simple : vous devez économiser plus que vous ne dépensez. Il s’agit d’un examen constant des recettes par rapport aux dépenses.

Et je vous promets que plus tôt vous saurez combien d’argent vous dépenserez,  plus tôt vous réduirez vos dépenses. C’est aussi simple que cela.

4. GÉREZ VOS IMPÔTS

Le plus gros problème des freelancers est de ne pas gérer correctement leurs impôts dès le jour où ils commencent. En tant que freelancer (et en tant qu’entreprise individuelle), vous devrez payer vos propres impôts à la fin de l’année financière.

La meilleure façon d’aborder cette question est donc d’économiser au fur et à mesure, en déduisant immédiatement un % de vos revenus pour un compte d’épargne qui sera utilisé plus tard pour payer vos impôts. Le pourcentage varie selon les personnes, mais je mets de côté 30 % de mes revenus pour les impôts.

5. INVESTISSEZ DANS UN LOGICIEL DE FACTURATION

Dernier point, mais non le moindre, un petit investissement dans le suivi de vos factures vous sera très utile. Je recommande Sumup pour les freelancers. Vous pourrez ainsi éditer des factures illimitées sans coûts.

Créez et envoyez des factures depuis votre smartphone, tablette, ou ordinateur, c’est très simple, vous verrez. En plus, il est GRATUIT. C’est en quelque sorte mon arme secrète !

Ce que j’aime le plus dans ce logiciel, c’est que mes clients payent en quelques clics via un lien de paiement inclus lors de la réception de leur mails contenant mes factures.

Vous n’avez pas non plus besoin d’assigner des numéros de factures ou de calculer la TVA, le logiciel Sumup s’occupe de tout.

Maintenant que vous avez appris à bien gérer votre budget de freelancer, vous allez très certainement développer de nouveaux projets avec sérénité.

N’attendez pas, lancez-vous et améliorez-vous à fur et à mesure que votre business s’agrandit, c’est le conseil que je vous donne. Ce même conseil que j’ai pratiqué à mes débuts et je continue d’appliquer….  

Abonnez-vous à ma chaîne Youtube pour rester au courant de mes aventures !

Vous pourrez également aimer :